29 September 2007

Now they want our votes...

Voices of People of Tilmi.(see map) People had to boycott the elections till Makhzen recognizes their presence… their existence.
"I am glad you are waking up.. we do not belong nowhere.. now they want our votes… nobody came during the floods...", said one of the women speakers. Video by Asekka

Larger Map

13 comments:

Mohamed El Kortbi said...

Je ne comprends pas les paroles des revendications mais je pense que l'existence de ce douar est reconnue puisqu'il y a dispensaire,une école et une administration locale.

bouba said...

i am working on translation of the video please be patient with me.
this is one of the most marginalized regions of morocco. it is called Aqqa n ait Hadiddou. about 80 km north of Boumalne Dades (ouarzazaet province).
a march and a sit in were organized to show the world that the Moroccan Makhzen and the MEDIA knows nothing about these people.

Mohamed El Kortbi said...

Ca sent la manipulation pré-électorale!!!

bouba said...

Si Mohamed,
please.. this is not a question or "reconnue" or not. this is not one douar only. it is SIX villages going out to tell you that the makhzen has forgotten about them.
if there is a construction of a health center and a school it dean not mean there is education and health care.
please stop defending lmakhzen, these are the same people you say you do not care about, "tompi pour eux", (sp).
One thing the number of people who went to vote was ZERO.
i will do the translations soon for the speeches. i wish i did not have to do that for fellow moroccans. i wish we all spoke tamazight and darija and hassania. some moroccans do. i do.
azul

bouba said...

Ca sent la manipulation pré-électorale!!!(it smells like pre-elections manipulation !!!)


But people did not vote... it must be a smell of something else, a ssi mohamed.

Mohamed El Kortbi said...

Boycotter les élections ne fait pas avancer les choses ! ils auraient été plus intelligents s'ils avaient voté pour une des femmes, puisqu'elles sont plus nombreuses dans la manifestation. Les hommes,je pense, travaillent ailleurs.

puis, dire que le protectorat leur a rendu plus de services n'est pas vrai.

Mohamed El Kortbi said...

Je ne dis pas "tampi pou eux" amis je constate que leurs revendications sont d'ordre locales, et par conséquent,ils doivent demander des comptes à leurs élus locaux.

Mohamed El Kortbi said...

j'ai consulté les statistiques, 47% ont voté à Ouarzazate, 10 points de plus que la moyenne nationale !!!

bouba said...

Translations:
Speaker 1:
Greeting to you Imazighen and Timazighin,
We agreed on this action before the elections. Nobody should be telling you that young people are bringing us here. We agreed to do this before 2007. we know our tamara (misery).. we see it and we understand what is going on. We are doing this and we prepared it, from little ones to the elders[…] we were preparing this since 2006.
We are glad that 2007 is here so you an come and talk to us!!. before that you just did not care about us. There was a flooding, there were no trucks, no roads no relief nothing. There is no Amazigh TV channel for us to understand what you say to us. do you think we know what that thing you call the constitution really means? We are just here.. we do not understand anything you say.
We agreed today from Abudjam to Ait Attou … we do not know what is the constitution we do not know what is democracy[…] all we want is roads and health care… we want places where our women can get help.. you have never known us.. now that for the sake elections you are bringing all your army up her to us.
We are all dead in here. But if we have die for our Tamazight that is alright. This is us from time long ago. If you want to arrest us, take us. do it. actually death is better than this kind of life we are leading here. We come to the health center and it is empty. If our kids get sick we them to the pharmacy who sells anything to us.
We want roads, we our health center[…]

This is a quick translation into English,

Mohamed El Kortbi said...

Bouba ... les problèmes identifiés et posés par la population peuvent être résolus localement.

Les associations peuvent contribuer à informer la population locale et expliquer les textes fondamentaux tel que la constitution en langues locales. J'ai accompli la prière de vendredi dans un douar du Haut Atlas il y a quelques semaines, j'ai aimé le fait que l'imam a expliqué son sermon en berbère. Mais, j'ai l'impression,que les jeunes qui organisaient la manifestation, ont des revendications qui dépassent largement ceux des pauvres femmes. C'est pour cela j'ai dit "ça sent la manipulation"

La commune rurale a des moyens, limités certes,mais ces moyens associés à la volonté citoyenne permettent de résoudre les problèmes de premières nécessités.

Si j'étais un jeune de la région, j'organiserais des ateliers de création de tapis pour les jeunes filles. Les tapis de Taznakhete, Glaoui, etc. se vendent bien.

Si j'étais un élu de la région, je vais créer une synergie entre le ministère de la santé et la commune pour mettre à disposition des plus démunis des médicaments à titre gracieux ou subventionné.

Si j'étais le président de la commune, je vais construire des maisons pour encourager des maitres d'écoles de se sédentariser.

Les problèmes locaux ne peuvent pas être résolus que localement. Et, J'aurais mieux compris la manifestation dans le cadre des élections municipales car les élections législatives ont un autre objectif.

Arehal said...

"les hommes, je pensent travaillent ailleurs" c'est la fach galt BBAQ, ces régions mr EL Kortbi, n'ont pas besoin de discours comme celui que tu as avancé. si j'étais, si...., si.... je ferais...... ce discours, nous qui sont issus de ces régions recullées délaissées pour leur sort comme punition collective de la part du makhzen depuis trés longtemps. ces régions ont été appauvries. pas seulement de leurs ressources naturelles (Imider à Ouarzazate) mais aussi de ces ressources humaines. à cause des décisions non concertées avec les populations l'état a fini par réussir à vider nos régions de sa matière grise. les hommes du Sud Est sont devnus une monaie rare chez eux, mais ils sont présque toujours présent même dans les chantiers lointains de l'ALASKA ou du Sahara de l'Australie, sans bien sur oublié de vous dire que ce sont aussi les creuseurs de puits et les contructeurs de batiments partout au Maroc, ils sont la charpente de l'armée et des forces auxiliaires, et il y a bien sur des accidents comme moi et bouba qui ont soit disant réussi à faire des études supérieures. alors M Kortbi, les gens du sud est sont des exemples de volonté et de travail. ah même dans la socièté civile "citadine" ils y'en a bcp de ces gens du sud est qui ont en marre de se considérer comme les gharas a gharas sans avenir chez eux.

Mohamed El Kortbi said...

Arehal ... il faut commercer par régler les comptes avec les élus locaux. La majorité des revendications peuvent être résolues localement.

Elle said...

If they had to get to this point, it means that the local representatives did not solve the problems they were supposed to. Moreover, it's a local demonstration here, it does not take place in Rabat, and these local representatives aren't they supposed to represent national parties? I mean when they are elected, this is in the interest of their parties, isn't it?(I am really wondering cause I do not know how it works)

S'ils en sont arrivés là ça veut dire que les élus locaux n'ont rien résolu! En plus c'est bien une manifestation locale là, ce n'est pas à Rabat qu'elle a lieu et ces élus locaux sont sensés représenter des partis nationaux n'est ce pas? c.à.d quand ils sont plus nombreux à être élus localement, cela doit sûrement profiter au parti national qu'ils représentent, non? (je me pose vraiment la question car je ne sais pas comment ça marche)